Partagez | 
 

 Benzia - A crier au loup...

Aller en bas 
AuteurMessage
Benzia

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 06/02/2017

MessageSujet: Benzia - A crier au loup...   Mer 27 Juin - 9:32

L'enfer est pavé de bonnes intentions.
Benzia
nom : J'en ai jamais eu + prénom : Benzozia + surnom : Benzia + âge physique : la vingtaine +âge réel : 104 ans et des poussiéres + métier/études : Dresseuse de Cerbère + pouvoirs :  je contrôle les animaux.  + avatar :Amanda Seyfried + crédit icone : Tumblr + crédit avatar : Mel
Miroir, mon beau miroir


-->
Offrir un bout de soi
Comment me décrire... Je suis quelqu'un de calme, très calme. Il en faut beaucoup pour me mettre en colère, mais si cela arrive, caché vous. J'aime l'endroit d'ou je viens, je ne comprend pas trop les anges en général. Je suis sadique et sarcastique avec les gens que je n'aime pas, voir condescendante par moment. Je me sens légèrement dévalorisé par rapport aux pouvoirs des autres démons, mais contrôler Cerbère me plait bien plus que je ne peux le laisser voir... Après tout, c'est le chien des enfers. Je me promène toujours avec un loup gris, mon plus fidèle compagnon, qui répond au nom de Fire. C'est le seul animal qui refuse de me laisser le contrôler et le fait qu'il vive avec moi dans les enfers fait de lui une sorte de loup-démon.
Lorsque j'aime quelqu'un, je le défends coûte que coûte.On ne touche pas a ce que je possède, à ce que j'aime.
Je suis fidèle à notre père, Lucifer, je donnerais ma vie pour lui si il me le demandait.
Espiègle et joueuse, l'un de mes passes temps préféré consiste à piéger les humains avec les bêtes. Parfois ça tourne mal pour eux... Oups?
Boîte à souvenirs
Je contrôle les animaux, certes, mais uniquement les prédateurs. +++ Je suis incapable de blesser un animal que je contrôle, ni le pousser à se faire du mal. +++Fire est toujours avec moi, toujours. +++ Mon style vestimentaire détonne. Et j'adore ça. +++ Lorsque j'ai rencontré Jack, je devais le "dresser" sur ordre de Lucifer. +++ Je n'ai rien contre les anges... Mais ils m’exaspèrent. +++ Parfois, je laisse Cerbère manger un ou deux démons.  +++ J'ai un visage très expressif, toutes les émotions que je ressent se voient sur mon visage.  +++ Je ne me laisse pas marcher sur les pieds, ne vous fiez pas à ma petite taille.
Et toi, marionnettiste ?
+ Surnom/pseudo : Louvara + Prénom : On m'en a pas donné à la naissance Sad  + Âge : 25 + Pays/région :Sur la teeeerrreee  + Comment as-tu connu le forum ? : J'y étais déjà avant :p + Scénario ? Inventé ? : Inventé+ Commentaire ? : Heureuse de remettre mon costume de démone  Twisted Evil
☾ ANESIDORA



une citation. pas trop longue non plus.
UNE HISTOIRE DU TEMPS


Saviez vous que les démons n'ont pas d'enfance? Nous naissons du confins des enfers, au bon grès de Satan, et nous pouvons disparaître tout aussi vite. Ainsi, la première image que j'ai de ce monde, ce n'est que l'obscurités qui m'entoure. Tout doucement, mes sens se réveillèrent un a un, d'abord le touché, la chaleur du sol contre ma peau nue, la terre humide sous mes doigts. Puis, doucement , un souffle contre ma peau. Mes yeux durent s'habituer quelques temps avant de pouvoir distinguée quoi que ce soit. Mon odorat se réveilla le dernier, et c'est l'odeur du souffre qui me vint en premier. Cherchant du regard quelque chose auquel me raccrocher, je finis par voir 3 paires d'yeux me scruter dans l'obscurité. Je me relevais sans mal, debout sur mes jambes comme si je l'avais fait depuis toujours. Je m'approchais lentement de la masse sombre, et lorsque ma main glissa sur le poil de la bête qui se tenait face à moi, je savais ce pour quoi l'on m'avait créée. Les 3 énormes têtes du chien me regardait sans sourciller, sans même gronder, leur souffle faisait virevoltais mes cheveux. Un seul regard et je savais que je pouvais avoir confiance, qu'il me suffisait de penser à lui pour qu'il m'obéisse.  
C'est ainsi que je fis la rencontre de Cerbére, le chien des enfers, gardiens des portes, protecteur de Satan et de son royaume.
Mon nom me fut révélés plus tard, Benzozia, démone intermédiaire. Entre mes mains ont me remis la responsabilités d'éduquer ce chien démoniaque, et c'est ce que je fis...

Mes premières sorties des enfers furent laborieuse. Je ne comprenais rien à ce monde extérieur, ni même pourquoi j'étais la seule a pouvoir contrôler les animaux qui m'entourait. Ce fut plus tard, en compagnie d'un autre démon que je compris qui nous étions. Doucement, la méchanceté que je contenais en moi ressortis, j'aiguisais mes sens à chaque sorties, m'améliorer dans mon domaine jusqu'à devenir celle que je suis aujourd'hui.



Fire



C'était une journée banale d'hiver, comme toutes les autres. Une de mes sorties parmi tant d'autre. Je traînais les pieds dans une forêts, au canada. J'aimais ce pays pour le contraste qu'il créait avec les enfers, surtout en hiver. Mon monde était brûlant, sec et obscure. Le canada en hiver, était blanc, lumineux, vivant et ses paysages me coupait le souffle. Mes pas faisait crisser la neige, me faisant sourire comme une enfant qui découvre le monde. Par moment, je m'amusait à controler un lynx, un ours ou même une loutre, juste pour le plaisir de pouvoir les approcher, les touches, les apprivoiser avant de les laisser retourner à leur libertés.

Ma balade devait se terminer quand les couinement d'un loup brisaient le silence qui m'entourait. Lorsque je finis par tomber sur la pauvre bête, il avait une patte coincer dans un piège. Pendant un instant, je penser seulement l'achever. Il n'aurait pas pu survivre de toute manière. Mais son regard semblait me parler, comme si un lien invisible nous rapprochais. J'hésitais de longue minute, avant de tenter de le contrôler. Je me retrouvais comme face à un mur, impossible pour moi d'en faire ce que je voulais. Je grimaçait, mécontente, avant de lâcher un long soupire. Précautionneusement je venais le délivrer de ce piège avant de faire demi tour et partir. Il se débrouillerait seul de toutes maniéres. Mais il couina de nouveau, comme si il m'appellait. Lorsqu'enfin je me retournais vers lui, il était debout sur ses pattes, tremblant, me fixant droit dans les yeux. Ses yeux brillait d'une lueur qui me rappelait ceux de l'enfer. Je soupirais de nouveau, si je le ramenais avec moi, les enfers le transformerait à tous jamais, il serait immortel, n'aurait plus jamais une vie de loup normal. De longues minutes passèrent, nous regardant droit dans les yeux. Je finis par murmurer un "Viens." auquel il obéit et je le ramenais avec moi dans les entrailles du monde.

Depuis, nous sommes inséparables. Les seuls fois ou il ne reste pas à mes côtés sont quand je m'occupe de Cerbère, et encore, il reste à proximités, là ou il peut m'observer.